Observatoire de l'expatriation : Qui sont les jeunes Français installés à l'étranger en 2020 ?

L'Observatoire de l'expatriation Banque Transatlantique donne la parole aux Français qui sont partis vivre à l'étranger afin de mieux les connaître.

95% des Français expatriés de moins de 35 ans sont satisfaits de leur expatriation. Quelles sont leurs motivations ? Quels liens conservent-ils avec la France ?

L'Observatoire de l'expatriation Banque Transatlantique donne la parole aux Français qui sont partis vivre à l'étranger afin de mieux les connaître.
Découvrez les grands enseignements de cette première consultation menée en partenariat avec Opinionway et l'Union des Français de l'Étranger (UFE).

Une population plus diplômée et active

Le profil des répondants de moins de 35 ans est relativement marqué. Plus précisément, 86% sont des actifs en emploi, ce qui n'est le cas que de 68% des répondants à la consultation. Près de deux tiers d'entre eux (65%) sont salariés du secteur privé (vs. 38% pour l'ensemble des répondants) et ils sont 68% à travailler dans une entreprise étrangère. Aussi leur niveau d'étude est supérieur puisque 76% d'entre eux ont a minima un Bac+5 (vs. 55% pour l'ensemble des expatriés).

Mais aussi plus mobile

Les expatriés de moins de 35 ans sont plus mobiles que leurs aînés. 61% d'entre eux ont déjà vécu dans au moins deux pays sans compter la France contre 55% des répondants de plus de 35 ans. Ce chiffre - a priori contre-intuitif - semble correspondre à une nouvelle forme de mobilité, facilitée jusqu'alors par le développement de cursus scolaires internationaux et des missions internationales (V.I), ainsi que l'expansion de certaines entreprises à l'échelle mondiale. De plus, les jeunes expatriés sont animés par la découverte d'une nouvelle culture, ce qui en fait le deuxième motif d'expatriation (30%).

À l'instar de l'ensemble des répondants, l'Europe est le premier continent d'expatriation des moins de 35 ans (52%). Le Royaume-Uni est particulièrement populaire parmi cette population : 16% s'y sont installés.

Top 5 des pays d'accueil des jeunes expatriés :

Rang pour les moins de 35 ans Pays d'accueil % parmi les moins 35 ans % parmi l'ensemble des expatriés
1er Royaume-Uni 16% 11% 1er
2e Allemagne 11% 9% 5e
3e Canada 9% 9% 3e
4e US 8% 10% 2e
5e Suisse 6% 9% 4e

 

L'international : un « booster » professionnel ?

Pour les Français de moins de 35 ans, l'expatriation est motivée par des opportunités professionnelles (44%). L'envie de progresser professionnellement et/ou socialement est également importante (30%). Plus de trois quarts des répondants (76%) de moins de 35 ans considèrent que leur pays d'accueil est plus adapté pour exercer une activité professionnelle. Cette proportion est similaire lorsqu'il s'agit de la recherche d'un travail (74%). De plus, selon eux, leur pays d'accueil offre des conditions plus favorables à la création d'entreprise (70%).

Des attaches fortes avec la France

Si la quasi-majorité des moins de 35 ans (95%) est satisfaite de son expatriation, il n'en demeure pas moins que les jeunes expatriés s'attachent à conserver des liens avec l'hexagone. 82% d'entre eux se rendent en France au moins une fois par an (vs. 77% pour l'ensemble des expatriés). Ils sont également attentifs à l'actualité française qu'ils suivent essentiellement via les médias français nationaux (77%) et sur les réseaux sociaux (52%).

90% des jeunes expatriés sont fiers d'être français. La gastronomie française (70%), le patrimoine historique de la France (62%) et la culture française (62%) contribuent notamment à ce sentiment de fierté. En outre, ils citent davantage le modèle social (33% vs. 23% pour l'ensemble des répondants) et éducatif (24% vs. 18%) français. À ce titre, ils estiment que la France est plus adaptée pour l'accès aux soins (69%), les études (61%) et la scolarisation des enfants (62%).

 

© Banque Transatlantique - octobre 2020

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Free

Rencontre & Echange

Club CFO virtuel

WEBINAIRE - Venez échanger entre pairs, et en toute confidentialité, sur les bonnes pratiques déployées face au contexte COVID-19

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

NOUVELLES OFFRES D'HÉBERGEMENT !