Pourquoi le Canada ?

infos pratiques

Ambassade

Ambassade de France au Canada (Ottawa)

42, promenade Sussex

Ottawa, ON, K1M 2C9

Tél. : 613 789-1795

Fax : 613 562-3735

www.ambafrance-ca.org

Ambassadeur : Philippe Zeller

 

Consulats

Montréal

1501, McGill College, Suite 1000

Montréal, QC, H3A 3M8

Tél. : 514 878-4385

Fax : 514 878-3981

info@consulfrance-montreal.org

www.consulfrance-montreal.org

Consul général : Bruno Clerc

 

Moncton et Halifax

777, rue Main, Suite 800

Moncton, NB, E1C 1E9

Tél. : 506 857-4191

Fax : 506 858-8169

info@consulfrance-moncton.org

www.consulfrance-moncton.org

Consul général : Gilles Courregelongue

 

Québec

25, rue Saint-Louis

Québec, QC, G1R 3Y8

Tél. : 418 266-2500

Fax : 418 266-2524

info@consulfrance-quebec.org 

www.consulfrance-quebec.org

Consul général : Nicolas Chibaeff 

 

Toronto

2, Bloor Street East, Suite 2200

Toronto, ON, M4W 1A8

Tél. : 416 847-1900

Fax : 416 847-1901

info@consulfrance-toronto.org

www.consulfrance-toronto.org

Consul général : Jérôme Cauchard

 

Vancouver

1130, West Pender, Suite 1100

Vancouver, BC, V6E 4A4

Tél. : 604 637-5300

Fax : 604 637-5301

info@consulfrance-vancouver.org

www.consulfrance-vancouver.org

Consul général : Alexandre Garcia

 

Missions Économiques

Services Économiques de l'Ambassade de France au Canada

 

Service Économique Régional d'Ottawa

Ambassade de France au Canada

42 Sussex Drive

Ottawa, ON, K1M 2C9 

Tél. : 613 562-3760

Fax : 613 562-3766

ottawa@dgtresor.gouv.fr

www.tresor.economie.gouv.fr/se/canada

Ministre Conseiller et Chef des Services Économiques : Frédéric Kaplan

 

Service Économique de Montréal

1501 McGill College, Bureau 1120

Montréal, QC, H3A 3M8 

Tél. : 514 670-4000

Fax : 514 670-4001

montreal@dgtresor.gouv.fr

www.tresor.economie.gouv.fr/se/canada

Conseiller Économique : Fabien Blazquez

 

Ubifrance au Canada

 

Toronto

20 Queen Street West, Suite 2004

Toronto, ON, M5H 3R3

Tél. : 416 977-1257

Fax : 416 977-7944

toronto@ubifrance.fr

www.ubifrance.fr/canada

Directeur du réseau des Missions Économiques - Ubifrance au Canada : Axel Baroux

 

Montréal

1501 McGill College, Bureau 1120

Montréal, QC, H3A 3M8

Tél. : 514 670-4000

Fax : 514 670-4001

montreal@ubifrance.fr

www.ubifrance.fr/canada

Directeur du bureau de Montréal : Ronan Jourdain

 

Vancouver

1130 West Pender, Suite 1102

Vancouver, BC, V6E 4A4

Tél. : 604 639-0920

Fax : 604 639-0921

vancouver@ubifrance.fr

www.ubifrance.fr/canada

Directeur du bureau de Vancouver : Stéphane Blajberg

 

Agence Française pour les Investissements Internationaux (l'AFII - Canada)

154 University Avenue, Suite 400

Toronto, ON M5H 3Y9

Tel: +1 (416) 849-2182

www.invest-in-france.org

Directeur Canada : Jean-Pierre Novak

Organismes français au Canada

Alliance Française

352, MacLaren Street

Ottawa, ON, K2P 0M6

Tél. : 613 234-9470

Fax : 613233-1559

www.af.ca/ottawa

 

Alsace International (Adexia)

1751, rue Richardson, Suite 8207

Montréal, QC, H3K 1G6

Tél. : 514 937-1863

Fax : 514 937-9507

www.alsace-international.eu

www.adexia.a3w.ca

 

Atout France

1800, avenue McGill College, Suite 1010

Montréal, QC, H3A 3J6

Tél. : 514 288-2026

Fax : 514 845-4868

www.franceguide.com

 

Conseillers du commerce extérieur de la France, section Canada

1010, rue Sherbrooke Ouest, Suite 2407

Montréal, QC, H3A 2R7

Tél. : 514 844-2874

Fax : 514 287-8921

www.cnccef.org

 

Entreprise Rhône-Alpes International (ERAI)

Espace Rhône-Alpes

448, place Jacques Cartier

Montréal, QC, H2Y 3B3

Tél. : 514 288-8050

Fax : 514 288-8090

www.erai.org

 

Promosalons

1501, McGill College, Bureau 1120

Montréal, QC, H3A 3M8

Tél. : 514 861-5668

Fax : 514 861-7926

www.promosalons.com

 

SOPEXA

2020, rue University, Suite 2400

Montréal, QC, H3A 2A5

Tél. : 514 288-5802

Fax : 514 288-8562

www.sopexa.com

 

Union Française

429, rue Viger Est

Montréal, QC, H2L 2N9

Tél. : 514 845-5195

Fax : 514 845-5728

www.unionfrancaisedemontreal.org

 

Les aides à l'export

 

Vous avez un projet à l’international ?

Bénéficiez d'aides financières pour vous accompagner dans votre démarche export.

Découvrez les aides nationales et régionales que vous pouvez solliciter en fonction de votre projet.

Téléchargez la brochure sur les aides à l'exportation.

Contactez notre Service d'Appui aux Entreprises (SAE) pour tous vos projets de développement au Canada : consulting@ccfcmtl.ca

 

Sites pratiques

 

 

Ambassade du Canada en France

Banque du Canada

Canada International

Citoyenneté et Immigration Canada

Clé pour l'Intégration au Travail des Immigrants (CITIM)

Gouvernement du Canada

Gouvernement du Québec

Industrie Canada

Investissement Québec

Montréal International

Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII)

Office Franco-Québécois pour la Jeunesse (OFQJ)

Québec International

Toile du Québec

Ville d'Ottawa

Ville de Montréal

Ville de Québec

Ville de Dieppe

Ville de Toronto

Ville de Calgary

Ville de Vancouver

 

Informations générales

 

Le Canada est une monarchie constitutionnelle, un État fédéral et une démocratie parlementaire. Il est constitué de 10 provinces et 3 territoires. Les deux langues officielles au Canada sont le français et l'anglais.

 

Le Canada est une confédération qui a deux paliers de gouvernement. Le Gouvernement fédéral est en charge d'enjeux communs et les gouvernements provinciaux et territoriaux ont la tâche de répondre aux besoins particuliers du territoire qu'ils représentent. Ainsi, un des principaux rôles du gouvernement fédéral canadien est d’assurer la performance économique du pays. Parmi ses autres champs de compétences, citons la défense nationale, le commerce interprovincial et international, l'immigration, le système bancaire et monétaire, le droit pénal et les pêches. Il s'occupe également des industries de l'aéronautique, des transports, des chemins de fer, des télécommunications et de l'énergie atomique.

 

Organisés de la même façon que le gouvernement fédéral, les gouvernements provinciaux et territoriaux ont compétence en matière d'éducation, de droits de propriété et de droits civils, d'administration de la justice, de régime hospitalier, de ressources naturelles à l'intérieur de leurs frontières, de sécurité sociale, de soins de santé et d'institutions municipales.

 

Les Nations Unies classent régulièrement le Canada parmi les pays offrant la meilleure qualité de vie. Ce classement tient compte du niveau de vie, de la scolarité de la population et de l'espérance de vie. Sa progression vers l'excellence dans le domaine de la créativité culturelle s'explique par sa population multiculturelle et multidisciplinaire.

 

Comptant près de 36,59 millions d'habitants, le Canada accueille chaque année plus de 250.000 immigrants. Il tire profit de la diversité de leurs parcours et de leurs créativités, ce qui permet d'enrichir en permanence la culture et la société canadiennes.

 

Le Canada est le deuxième plus vaste pays après la Russie. Il occupe la moitié du continent nord-américain avec une superficie de 9 984 670 Km² (18 fois la France). Au sud, il partage avec les États-Unis une frontière de 8 893 kilomètres de long au bord de laquelle se concentre 90% de la population canadienne sur un rayon de 160 km de la frontière. Sa situation géographique entre la Russie et les États-Unis lui confère un avantage stratégique considérable.

 

La monnaie est le dollar canadien (CAD) : 1 euro = 1,5 CAD

 

Principales villes en millions d’habitants :

 

•    Toronto, Capitale économique

      ville : 2,7

      région métropolitaine : 5,5

 

•    Montréal

      ville : 1,7

      région métropolitaine : 3,8

 

•    Vancouver

      ville : 0,6

      région métropolitaine : 2,1

 

•    Ottawa, Capitale administrative

      ville : 0,9

      région métropolitaine : 1,2

 

Source : Gouvernement du Canada

[2017]

 

Données générales

 

Le Commerce International des marchandises au Canada : Statistique de Juin 2017

 

L’économie mondiale reprend de la vitesse, propulsée par ses composantes avancées et émergentes. La croissance du PIB planétaire devrait friser les 3.5% cette année et l’année prochaine. Mais pour cela, les dirigeants qui élaborent les politiques doivent être en mesure de minimiser les risques de revers dus à la montée du protectionnisme commercial, aux niveaux élevés de dettes et à l’incidence du Brexit.

 

Le déficit commercial de marchandises du Canada avec le monde s'est chiffré à 3,6 milliards de dollars en juin, une augmentation par rapport au déficit de 1,4 milliard de dollars enregistré en mai. Les exportations ont reculé de 4,3 % pour s'établir à 46,5 milliards de dollars en juin, une forte baisse principalement attribuable à la diminution des exportations d'or sous forme brute et de produits énergétiques. Les importations ont légèrement augmenté de 0,3 % pour atteindre 50,1 milliards de dollars, menées par l'augmentation des importations de barres d'or.

 

 

 

Les grandes tendances de 2017

 

       • État de l’Économie

 

  – L’économie canadienne devrait progresser de 2,3% cette année. Elle s’est raffermie et a affiché des gains impressionnants en matière d’emploi depuis la deuxième moitié de l’année 2016. On note des faiblesses persistantes en ce qui concerne l’investissement des entreprises et le commerce extérieur, ce qui limitera la croissance au-delà de 2017;

 

  – Les incertitudes liées au protectionnisme américain et à l'avenir de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) sont cependant toujours présentes et pourraient inciter les entreprises à la prudence. La réforme fiscale promise par Donald Trump pourrait nuire à la compétitivité des entreprises canadiennes.

 

  – Au cours de l’année 2016, une progression de l'emploi a été observée au pays à la fois dans le travail à temps plein et dans le travail à temps partiel, avec un taux de chômage à 6,3,% au 1er juillet 2017.

 

       • Accords de Libre-échange

 

 – Les exportations du Canada vers l’Europe devraient augmenter en raison de la suppression des droits de douane à 99%, une fois l’accord pleinement en vigueur, au titre de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne. Celui-ci sera appliqué provisoirement à partir du 21 septembre 2017;

 

 – Conclusion d'un accord sur le Partenariat trans pacifique PTP (12 États du pourtour du Pacifique) le 4 février 2016;

 

– Les perspectives des pays partenaires de l’ALENA (Canada, États-Unis et Mexique) demeurent solides.

 

 

 

 

 

Voici un aperçu des marchés qui peuvent représenter un certain nombre d’opportunités pour les entreprises françaises.

 

Technologies de l’information et de la communication (TIC)

 

Les technologies de l’information et de la communication représentent 4,4% du PIB canadien, soit 71,3 Mrds $ (2015). Croissance annuelle moyenne du PIB depuis 2007 de 1,7 % (comparativement à 1,0 % pour l'ensemble de l'économie). Toronto est le 2ème cluster dans les TIC en Amérique du Nord (après la Californie) avec 18 000 entreprises, 270 000 emplois, 2/3 des R&D. Montréal est la capitale de l’innovation: 5 000 entreprises, 92 377 emploisPlus de 37 400 entreprises.

 

 

 

 

Industrie aéronautique et spatiale

 

Le Canada est aujourd’hui la 4e puissance aéronautique mondiale, derrière les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne. Il occupe le 5e rang mondial des fabricants et le  3e  rang mondial pour la production d’aéronef civil. Avec  27 Mrds $ de chiffre d’affaires, dont 60 % au Québec  (2016). Un secteur emploie plus de 87 000 canadiens en 2016. La contribution de l'aérospatiale à l'économie canadienne : 8,7% (2016). Les investissements annuels en capital de plus 1,8 Mrds $ en R&D au Canada. Enfin,   Montréal, est la 3ème ville aéronautique au monde (derrière Seattle et Toulouse) (2012).

 

 

 

 

 

Sciences de la vie

 

Les entreprises canadiennes des secteurs des technologies médicales et des biotechnologies sont localisées principalement en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec. L'industrie compte prés de 89,8 Mrds $ de chiffre d’affaires en 2012, soit +8 % par rapport à 2011. Il s'agit de la 3ème plus importante industrie du Canada avec 7 % du PIB, avec un taux de croissance de 4 % / an depuis 2010 et des dépenses en R&D de +5 % en 2012 par rapport à 2011.Pour l'industrie des technologies médicales, le marché de 6,4 Mrds $ en 2012 représente près de 2 % du marché mondial.

 

 

 

 

 

 

 

 Énergie

 

Le Canada, « superpuissance énergétique émergeante », est doté d’abondantes réserves de pétrole et de gaz conventionnels et non conventionnels, de charbon, d’uranium (1er producteur mondial)  et de ressources hydrauliques. C’est le 5ème producteur mondial d’électricité derrière les Etats-Unis, la Russie, la Chine et le Japon et le 8ème plus grand consommateur au monde (2017);

Le Canada est aussi une puissance nucléaire qui a exporté ses réacteurs dans quelques pays émergents, mais qui est confronté à la vétusté de ses structures.       6ème producteur mondial d’électricité avec 2,8 % de la production mondiale (2014). Les nombreux projets en cours, dont la construction de ports méthaniers, l’extraction des sables bitumineux et le renforcement des capacités des oléoducs-gazoducs suscitent l’intérêt des entreprises étrangères. Les cours d'eau canadiens déversent près de 9 % des ressources en eau renouvelables de la planète (2017). Le Canada est également le 5ème producteur et 4ème exportateur de gaz naturel (2015).

 

 

 

Agriculture et agroalimentaire

 

Le Canada est le 5e exportateur mondial de produits agricoles et agroalimentaires après l’Union européenne, les États-Unis, le Brésil et la Chine : 51,5 Mrds $ en 2014, soit +12 % par rapport à 2013. Le secteur agricole et agroalimentaire joue un rôle important dans l’économie canadienne car il représente 6,6 % du PIB du Canada avec des revenus de 108,1 Mrds $ en 2014. Ce secteur fournit également un emploi sur huit (soit près de 2,3 millions d'emplois). Il connait une croissance 3,6% par an en moyenne depuis 10 ans, tirée en grande partie par la croissance des exportations, notamment de produits de consommation. Le Canada est un intervenant majeur sur la scène mondiale et ne cesse d’augmenter ses parts de marchés agroalimentaires en raison essentiellement de la libéralisation du commerce en Amérique du nord (ALENA) qui a multiplié par 4 les exportations vers les Etats-Unis et par 9, celles en direction du Mexique. Cependant, la récente hausse de la valeur du dollar canadien vient freiner cette tendance. En termes de clients, le Japon est le deuxième acheteur de produits agroalimentaires du Canada, après les Etats-Unis. L’UE figure quant à elle en 3e position.

 

 

 

Baisse des exportations surtout en raison des prix

 

Après trois niveaux records mensuels consécutifs, les exportations totales ont reculé de 4,3 % pour se chiffrer à 46,5 milliards de dollars en juin, alors que 9 des 11 sections ont diminué. Les prix ont diminué de 2,7 % et des baisses généralisées ont été observées dans la plupart des sections de produits. Les volumes des exportations (-1,7 %) ont aussi diminué. La baisse de la valeur des exportations était surtout attribuable aux produits en métal et produits minéraux non métalliques, et aux produits énergétiques. Les exportations à l'exclusion des produits énergétiques ont diminué de 3,4 %. D'une année à l'autre, les exportations totales ont progressé de 12,4 %.

 

À la suite d'une augmentation de 12,4 % en mai, les exportations de produits en métal et produits minéraux non métalliques ont diminué de 14,9 % pour se chiffrer à 5,3 milliards de dollars en juin. Les métaux précieux et alliages en métaux précieux sous forme brute ont reculé de 809 millions de dollars en juin, principalement en raison des exportations d'or sous forme brute vers le Royaume-Uni. Ce recul fait suite à un sommet inégalé en mai, en raison d'une augmentation des transferts d'or dans le secteur bancaire. Pour la section dans son ensemble, les volumes ont affiché une baisse de 10,0 % et les prix ont diminué de 5,5 %.

 

Les exportations de produits énergétiques, qui ont diminué de 9,2 % pour se chiffrer à 7,3 milliards de dollars en juin, ont également contribué à la baisse générale. Les exportations de pétrole brut et pétrole brut bitumineux ont reculé de 7,4 % pour s'établir à 4,6 milliards de dollars, ce qui représente une quatrième baisse mensuelle consécutive. Il s'agit d'une baisse atypique pour le pétrole brut en juin, un mois qui affiche habituellement des augmentations. Les exportations d'autres produits énergétiques, en particulier celles de charbon, ont également diminué en juin, ayant affiché une baisse de 26,5 % pour se chiffrer à 497 millions de dollars. Cette baisse fait suite à trois mois consécutifs d'augmentations pour les exportations de charbon. Dans l'ensemble de la section, les prix ont diminué de 6,1 % et les volumes, de 3,3 %.

 

Augmentation du déficit commercial trimestriel

 

Les importations ont augmenté de 5,6 % comparativement au trimestre précédent pour atteindre un sommet inégalé de 148,7 milliards de dollars au deuxième trimestre. Des augmentations ont été observées dans toutes les sections de produits.

 

Les exportations ont crû de 2,8 % pour se situer à un niveau record de 142,7 milliards de dollars au deuxième trimestre. Les produits en métal et produits minéraux non métalliques ainsi que les véhicules automobiles et leurs pièces ont enregistré les augmentations trimestrielles les plus marquées.

 

Par conséquent, le déficit du commerce de marchandises du Canada avec le monde a augmenté pour passer de 2,0 milliards de dollars au premier trimestre de 2017 à 5,9 milliards de dollars au deuxième trimestre.

 

 

 

Source : Statistique Canada Juin 2017

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

FBC Insights

Le dernier numéro de notre magazine est sorti. Découvrez-le !