Bilans d’évènementRencontre & EchangeT.I.C. - Informatique

Tour d'horizon de l'Open Source

Un panel d'experts très intéressant, une discussion vraiment enrichissante et pleine de bon sens : Combien coûte l'Open Source, qui en consomme, qui y contribue ? Quel intérêt pour une entreprise ou un service public ? Des questions et des réponses très concrètes pour mieux comprendre cette technologie.

Pour cette intervention sur l'Open Source à la fois technique et pédagogique, Monsieur François Bouffard, directeur des affaires au Canada chez Dassault Système, nous a accueilli chaleureusement et a planté le décor très rapidement : les données numériques sont le pétrole du 21è siècle.

Lorsqu'on parle de logiciel libre, on fait référence à un programme qui respecte quatre libertés fondamentales : celles d'être exécuté, étudié, modifié et distribué. C'est un logiciel qui s'inscrit dans une démarche éthique visant le respect de la vie privée et le contrôle de l'utilisateur final. Quant au logiciel Open Source, il se différencie dans la philosophie : s'il répond globalement aux mêmes critères de fonctionnement et de licence, son principal objectif est d'être pratique, sécuritaire et non discriminatoire. Par exemple, si l'on prend le cas de Google, un des plus grands utilisateurs et contributeurs de logiciels à code ouvert, il se base davantage sur le modèle Open Source que Logiciel Libre, puisque son modèle d'affaire est orienté sur la commercialisation des données des utilisateurs des services TI offerts.


Mais Open Source et logiciel libre ont un principe commun :

"Ensemble on va plus vite et plus loin"

Il suffit de regarder le logiciel libre vidéo VLC, qui a fêté récemment ses 3 milliards de téléchargements.

Le panel d'experts introduit par Pascaline Guenou (Evolix), composé de Baptise Ivol (Linagora), Claude Reeves (Red Hat), Emmanuel Durand (SAT), Brad Muncs (Symétris) et modéré par Christophe Villemer (Savoir-Faire Linux) se sont penchés sur la question qui revient régulièrement :

Comment être un modèle économique viable ?

Quand on est une entreprise de création de logiciels open source, on vend avant tout un savoir-faire, un écosystème, une méthodologie de travail...
Il faut également bien avoir en tête que libre ne veut pas dire gratuit, il faut prendre en compte :
- les coûts liés aux licences
- le coût pour assurer le support
- les coûts de customisation
- les coûts annexes
Il ne faut pas non plus oublier que l'on peut avoir développer un logiciel Open Source mais quand même le vendre !

Le marché mondial des services Open Source devrait croître de 200% d'ici 2022 et ce pour moitié en Amérique du Nord.

Vers une ouverture à tous et pour tous de l'open source 

Le marché de l'Open Source et des Logiciels Libres est en pleine expansion, tant au niveau de l'exploitation de ses technologies (la grande majorité des smartphones et du Cloud fonctionnent déjà à base d'Open Source), que du chiffre d'affaires généré par ce modèle : on attend une croissance mondiale de 200% en 5 ans (soit 32,95 milliards USD d'ici 2022 ), dont plus de la moitié réalisé en Amérique du Nord.

Ces dernières années on note beaucoup de changements dans le monde du logiciel libre. En effet, le but est de diminuer le niveau de ressource dont on a besoin pour aborder les logiciels open source pour que le plus de personne possible puisse en consommer. Aujourd'hui l'interface des logiciel et leur expérience client font partie intégrante du processus de création et c'est un grand changement car l'approche, la philosophie est en train de changer.

Le profil type des contributeurs de logiciels Open Source

Une grosse partie des contributeurs de logiciels libres sont des professionnels payés par de grosses entreprises ce qui assure le côté sécuritaire des logiciels demandés par les utilisateurs.
En revanche, le profil des consommateurs de ces logiciels a évolué. Il y a quelques années, seules les grosses entreprises type banques s'intéressaient à cette technologie. Aujourd'hui, tout le monde, même les compagnies les plus conservatrices se tournent vers l'Open Source.

L'Open Source est une économie du savoir

Aujourd'hui, le grand défi de l'Open Source c'est de trouver les ressources, les gens pour contribuer à la création de ses logiciels. Les grands acteurs d'un même secteur en viennent à travailler ensemble, à partager leurs savoir pour pouvoir avancer. Car finalement la ressource qui a de la valeur, ce n'est pas l'Open Source, mais bien la donnée. Ce qui rend Google ou Facebook si puissant, ce n'est pas leurs logiciels Open Source, mais bien la masse de données qu'ils possèdent.Autant avancer ensemble que seul.

L'Open Source n'est pas la finalité mais une nouvelle manière de faire de l'ingénierie.

Liens utiles

14 février 2019 : CYBERSÉCURITÉ

Articles sur le même thème

La ChambreAssemblée Générale

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2019

L’année 2018-2019 fut une année productive, enrichie par de nouvelles initiatives et de nouvelles entreprises membres au sein de la CCI Française au...

Bilans d’évènement

Rencontre avec Patrick Martin du MEDEF

La CCI Française au Canada a accueilli Mardi 11 juin Monsieur Patrick Martin, Président Délégué Général du Mouvement des Entreprises de France (MEDEF)...

Evénements sur le même thème

Rencontre & Echange RH

Club des RH

Quatrième édition du Club réservé exclusivement aux RH des grands groupes.

PLUS D'ACTUALITÉS

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Revue Action Canada-france