Pourquoi s'implanter au Canada ?

Pourquoi choisir le Canada ?

Malgré une forte compétition avec les Etats-Unis, le Canada reste une terre d’accueil et de multiculturalisme où tout le monde peut trouver sa place. 2ème pays le plus grand au monde, le Canada est un hub entre l’Atlantique, le Pacifique et les États-Unis

Pourquoi investir au Canada ?

- Un climat d’affaires accueillant — Le Canada est le meilleur endroit où faire des affaires parmi les pays du G20. 
 
- Une économie des plus performantes — Au cours de la dernière décennie, le Canada s’est classé en tête du G7 au chapitre de la croissance économique. 
 
- Un accès au marché incomparable — Avec l’Accord économique et commercial global (AECG), les investisseurs étrangers au Canada peuvent profiter d’un accès préférentiel garanti à l’Union européenne (UE). 
 
- Une main-d’œuvre très instruite — Parmi les membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), c’est le Canada qui a la main-d’œuvre la plus instruite, la moitié de la population active canadienne ayant terminé des études supérieures. 
 
- Des coûts fiscaux bas pour les entreprises — Les coûts fiscaux globaux des entreprises au Canada sont de loin les plus bas parmi les pays du G7, et 46 % moins élevés qu’aux États-Unis. 
 
- Un environnement de R-D concurrentiel — Le Canada est le pays du G7 où les coûts d’exploitation des entreprises dans les secteurs à forte intensité de R-D sont les plus faibles. Ces coûts sont de 15,8 % inférieurs à ceux des États-Unis. 
 
- La stabilité financière — Pour la septième année consécutive, le Forum économique mondial considère que le système bancaire canadien est le plus solide du monde. 
 
- Un endroit exceptionnel où investir, travailler et vivre — Le Canada figure parmi les pays les plus multiculturels du monde. On y trouve des universités de calibre mondial, un système de soins de santé universel et des villes propres et accueillantes. Selon l’indice « Vivre mieux » de l’OCDE, le Canada arrive au premier rang des pays du G7 pour ce qui est des conditions de vie et de la qualité de vie en général. 
 

Les grandes tendances 2019

État de l’Économie :
  
- En terme de croissance et d’activité économique, le Canada est en bonne position. Il y a en effet une accélération des investissements et des exportations, et le taux de croissance de l’économie canadienne devrait atteindre 2% pour l’année 2019.
Le marché canadien est donc en bonne santé et est attractif, ce qui devrait permettre aux entreprises canadiennes d’exporter plus et de se développer.

- Les incertitudes liées au protectionnisme américain et à l'avenir de l'Accord de libre échange nord-américain (ALENA) pourraient inciter les entreprises à la prudence. La réforme fiscale promise par Donald Trump pourrait nuire à la compétitivité des entreprises canadiennes. L’ALENA n’existe plus et l’accord commercial nord-américain a été remplacé par le nouvel accord de libre-échange USA-Canada-Mexiquel'AEUMC (USMCA en anglais).
- L’emploi est toujours en hausse : le nombre d’emplois au Canada a augmenté de 219 000 au cours de l’année précédente, dont la majorité à temps plein. 
 

Spécificités de l’économie canadienne

• Rigueur dans la gestion des finances publiques
• Système financier plus conservateur
• Excellente résistance à la crise économique de 2008
• 2 % de croissance du PIB en 2018

Accords de libre-échange :

- Les exportations du Canada vers l’Europe devraient augmenter en raison de la suppression des droits de douane à 99%, une fois l’accord pleinement en vigueur, au titre de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne.  
Cet Accord Economique et Commercial Global a pour but de créer des emplois, de resserrer les relations économiques et de stimuler les échanges entre le Canada et l’UE. Cet accord historique est donc une opportunité considérable pour tous les acteurs européens voulant faire affaires au Canada, et inversement.
- Conclusion d'un accord sur le Partenariat trans pacifique PTP (12 États du pourtour du Pacifique) le 4 février 2016
 

Attraits et limites pour les entrepreneurs français

Large territoire mais faible population :

Plus de 80% de la population au Canada (36 millions d’habitants en 2016) est concentrée le long de la frontière avec les EU.
La densité de population est seulement de 3,73 hab/km (2018)
 
Cependant, le Canada est une porte d’entrée vers un vaste marché :

• Amérique :  l'AEUMC représente un marché de 450 millions de consommateurs (Canada, EUA, Mexique)
• Asie : la côte Ouest est largement tournée vers l’Asie Pacifique
• Europe : Accord Économique et Commercial Global (AECG) Canada–UE  - Abolition de 90 % des tarifs douaniers  - Réglementation plus harmonisée  - Ouverture des marchés publics.
• Québec : Porte d’entrée francophone = 51 % du PIB est exporté dont 70  % aux Etats-Unis 
• Classé 5ème pays le plus attractif pour les Investissements Directs à l’Étranger en 2017, derrière les États-Unis, l’Allemagne, le Brésil et la Grande-Bretagne (France = 7ème)  
• Accessibilité des dirigeants 
• 99% des entreprises canadiennes sont des PME / 52% ont moins de 5 salariés 

Parmi ses autres champs de compétences, citons :
La défense nationale, le commerce interprovincial et internationall'immigration, le système bancaire et monétaire, le droit pénal et les pêches

Organisés de la même façon que le gouvernement fédéral, les gouvernements provinciaux et territoriaux ont compétence en matière d'éducation, de droits de propriété et de droits civils, d'administration de la justice, de régime hospitalier, de ressources naturelles à l'intérieur de leurs frontières, de sécurité sociale, de soins de santé et d'institutions municipales.

Les Nations Unies classent régulièrement le Canada parmi les pays offrant la meilleure qualité de vie.
Ce classement tient compte du niveau de vie, de la scolarité de la population et de l'espérance de vie. Sa progression vers l'excellence dans le domaine de la créativité culturelle s'explique par sa population multiculturelle et multidisciplinaire.
Comptant près de 36,59 millions d'habitants, le Canada accueille chaque année plus de 250.000 immigrants. Il tire profit de la diversité de leurs parcours et de leurs créativités, ce qui permet d'enrichir en permanence la culture et la société canadiennes.

Pôles de compétences : Chiffres clés

TIC

- En 2017, le PIB du secteur a été de 83,5 milliards de dollars, soit 4,4 % du PIB canadien.
- Toronto = 2ème cluster TIC en Amérique du Nord (après la Californie) : 22 000 entreprises, 270 000 emplois, 2/3 des R&D
- Montréal est la capitale de l’innovation : 107 500 employés qualifiés et est le 2ème HUB mondial de l’intelligence artificielle

Aéronautique & Spatiale

- 4ème place mondiale (derrière les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne)
- 27 Mrds $ de chiffre d’affaires, dont 60 % au Québec
- Emploie plus de 89 000 canadiens en 2017
- Contribution de l'aérospatiale à l'économie canadienne : 9,1% (2017)
- Investissements annuels en capital de plus 1,8 Mrds $ en R&D au Canada
- Montréal, 3ème ville aéronautique au monde

Énergies

- En 2017, le secteur de l’énergie comptait plus de 276 000 emplois directs et plus de 624 000 emplois indirects.
- Le secteur de l’énergie représentait en 2017, 11 % du PIB nominal 
- Plus de 650 millions de dollars ont été investis pour la R&D et la mise en œuvre de technologies dans le secteur de l’énergie.
- Le Canada est le 6ème producteur d’énergie et le 5ème exportateur net
- Les cours d'eau canadiens déversent près de 9 % des ressources en eau renouvelables de la planète (2017)
- Il se situe au 8ème rang des consommateurs

Agriculture & agroalimentaire

- 1385 entreprises et 26800 spécialistes en transformation alimentaire
- Exportations agroalimentaires totales : 3,6 % de la valeur totale des exportations agricoles et agroalimentaires mondiales
- Revenus de 110,1 Mrds $ en 2017, soit 6,6 % du PIB au Canada
- Plus de 2,3 millions de personnes travaillant dans ce secteur en 2017
 

Biotechnologies 

- Plus de 56 000 emplois (80 % concentrés dans le Grand Montréal) dans plus de 650 entreprises
- 3ème plus importante industrie du Canada avec 7 % du PIB
- Montréal au 1er rang des grandes métropoles d’Amérique du Nord pour ses coûts d’exploitation en Sciences de la Vie et Technologies de la Santé 

Transports terrestres 

- Plus de 31 000 personnes employées dans 650 entreprises au Québec et enregistre des ventes annuelles de 7Mrds $
- Expertise en R&D sur les carburants verts, les batteries, les matériaux composites, les plastiques et les métaux légers pour l’industrie des transports. 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Revue Action Canada-france